Thomas Merlin

Thomas Merlin

Après une maîtrise à l'Ecole de Design Strate, Thomas a passé quatre ans dans différents studios à Paris avant de fonder le sien en 2011.

Il développe ses projets dans une optique de simplicité et de justesse.
Il cherche l’équilibre entre fonctionnalité, mise en œuvre et esthétique et s'appuie sur l'utilisation de matériaux naturels, auxquels il imprime une expression minimaliste et moderne. 

Inspiré par les gens qui travaillent la matière et qui la rendent vivante, il réalise ses projets avec des entreprises et des artisans empreints de savoir-faire qui donnent la juste dimension à chaque projet.

Il collabore avec des éditeurs reconnus comme Eno Studio, Hartô, Bolia, Drugeot Manufacture ou Universo Positivo. 

Les créations

En savoir plus

Nous avons rencontré Thomas sur le stand Drugeot Manufacture lors du salon Maison & Objet en septembre 2019.
L'occasion de lui poser quelques questions, en coup de vent... 

Comment en êtes-vous venu au design ?

D'abord, j'avais un attrait fort pour le dessin et ensuite le design s'est révélé être un moyen de lui donner une certaine réalité, de mettre certaines idées en forme. Alors, plus tard, j'ai suivi un Master en design produit à Strate avec une option éco-conception. En dernière année, j'ai fait un stage chez Patrick Norguet qui m'a donné le goût pour la conception de mobilier.

Quel est le déclic qui donne naissance à une nouvelle création ?

Tout dépend des demandes : parfois le sujet est très libre ou bien alors les contraintes sont fortes, je n'aborde donc pas les choses de la même manière…  Mais, le plus souvent, le guide est la fonction, le matériau ou le procédé de fabrication. Parfois tout est centré sur la fonction et c'est le dessin qui donne la cohérence globale au projet. Parfois c'est l'inverse, c'est à partir d'un forme ou d'un assemblage particulier que la fonction apparait.

De quelle création êtes-vous le plus fier et pourquoi ?

Le bureau Compas est pour moi un beau projet qui caractérise assez bien mon travail et qui a été l'occasion de ma rencontre avec Drugeot Manufacture. 

Un projet dans les cartons ?

Oui, un projet très local sur le recyclage et la réutilisation du plastique. 
A suivre !