Cathrineholm

La quincaillerie Cathrineholm, fondée en 1829 aux environs de Halden dans le sud de la Norvège, connaît son apogée dans les années 60 et 70.
Cathrineholm fabrique d’abord des clous, des chaînes de navires et des pièces moulées, en plus des baignoires et des outils agricoles. 

En 1907, l'usine commence à produire des objets en émail.
En 1954, Cathrineholm abandonne la production grossière en fer pour se tourner vers l’acier et commence à collaborer avec la jeune designer norvégienne, Grete Prytz Kittelsen. 

Ses rayures et les motifs de lotus figurent parmi les plus grands succès de la marque, mais elle expérimente également de nombreuses formes, modèles et méthodes de production. 

Les objets émaillés caractéristiques de Cathrineholm trouvent place dans des milliers de foyers dans les années 1960, en particulier en Scandinavie et aux États-Unis.
Plusieurs produits de Cathrineholm sont primés à la Triennale de Milan en 1957.

Ils constituent des icônes du design et des objets de collection encore très recherchés aujourd'hui. 

Après la fermeture de l'usine en 1971, Cathrineholm tombe dans l'oubli, jusqu’à ce qu’Imerco rachète les droits et relance la production en 2016.