Table basse Equilibre retrouvé

ô pas sage !


Table basse l'équilibre retrouvé, une création ô pas sage

Une table basse au sens authentique du terme créée par deux...

Lire la suite
  • L 100 x P 50 x H 35 cm
bois

850,00 €

Ce produit vous sera éxpédié au plus tard le 13/04/2018
Désolé, cette option n'est pas disponible.


Description

Table basse l'équilibre retrouvé, une création ô pas sage

Une table basse au sens authentique du terme créée par deux designers solidaires: joie et partage des formes et des matières.
Pour une harmonie parfaite, mariez-la avec ses fauteuils

Matériaux: plateau en chêne massif, piétements en hêtre laqué
Dimensions : L 100 x P 50 x H 35 cm

Ce mobilier est fabriqué par une entreprise familiale du Jura avec du bois français issu de forêts franc-comtoises gérées en éco-label et certifiées PEFC.
Fabriquer en valorisant les savoir-faire français dans le respect de l'environnement, telle est l'ambition de ô pas sage.

ô pas sage ! a été présenté par l'Herbe Rouge lors des Designer's Days en mai 2014 et à la Cité de la Mode et du Design dans le cadre de now! le Off lors de la Paris Design Week en septembre 2014.

Marque Voir

ô pas sage !

Simplicité et poésie, mais aussi conscience écologique et amour des matières, ainsi peut-on résumer le credo de cette jeune marque, 100% féminine, 100% made in France.

Leur démarche, elles la résument ainsi : créer dans le respect de l'environnement et fabriquer en valorisant les savoir-faire français. Proposer du mobilier et de la vaisselle qui soient beaux, fonctionnels, sobres et éternels. Imaginer des objets remplis de sens, sans pour autant se prendre au sérieux.

Maud, plasticienne, et Audrey, designer d'environnement, se sont rencontrées grâce à l'Edito chez qui Maud avait fait réaliser sa chaise « 42» et Audrey sa table « Tree ». Lucille, céramiste, leur a été recommandée par une amie.
C'est ainsi que le trio est né.

Leur première collection : un salon de conversation intitulé L'Equilibre Retrouvé.

Cette collection décline un symbole d'équilibre : « le carrond ».
L'idée a été de revisiter le salon de conversation à la française en y ajoutant diverses influences autour du travail du bois en ébénisterie traditionnelle et en y mêlant la porcelaine.