Didier Versavel

Didier Versavel

Né en 1978, Didier Versavel est titulaire d'un diplôme supérieur d'arts appliqués de l'école Boulle.

Après avoir travaillé pendant cinq ans pour une agence de design, il crée sa propre structure en 2006 afin de déployer sa créativité sur des projets aux multiples facettes.

Il est aussi à l'aise dans la création dune ligne de maisons à ossature de bois que dans les créations de mobilier (Desio, Ambiance Tiffany, Nancelle, Dasras).

Qu'il dessine des objets ou du mobilier, il distille un savant mélange d'élégance et d'astuce en respectant les contraintes de l'utilisateur.

Les créations

En savoir plus

Didier Versavel, l’amoureux du bois sous toutes ses lignes

En ces premiers jours d'Automne, nous sommes allés à la rencontre de Didier Versavel dans son atelier, à Vincennes.

Formé à l’école Boulle après des études d’arts appliqués, Didier Versavel a beaucoup appris de ses premières collaborations avec les fabricants de mobilier. C’est grâce à eux qu’il a eu la confirmation que ce métier était fait pour lui. 
Mais loin de vouloir cloisonner les choses, c’est aussi aujourd’hui au travers de projets d’agencement intérieur,  pour les particuliers ou l’hôtellerie, que ce designer et architecte d’intérieur s’épanouit.

A la tête de son agence fondée en 2006, il partage aujourd’hui son activité entre projets de mobile-homes nouvelle génération, conception de chambres d’hôtel cosy chez Accor et design de meubles pour Dasras.

Pour lui, ce qui compte, c’est « de dessiner pour l’utilisateur ».

Lorsqu’on lui pose la question de définir son métier, il nous confie qu’il travaille chaque jour à faire « de la sociologie appliquée ».

Mais pas seulement… Si l’homme travaille depuis plus de dix ans avec l’ébéniste mayennais Dasras,  c’est aussi parce qu’il souhaite « mettre en avant leur savoir-faire, comme sublimer le bois ».

La collection Buzz représente ainsi « un travail du bois très spécial, en volumes, avec de beaux assemblages ».

Et pour cause, Dasras est une entreprise française, installée à Mayenne, qui travaille « l’ébénisterie dans les règles de l’art, avec des matériaux de qualité et une véritable identité ».

Pour le designer, « un bon meuble se doit d’être fonctionnel, élégant et innovant ».
« Fonctionnel dans son usage au quotidien, élégant par son adéquation avec l’esthétique recherchée et innovant par sa résistance, son rapport qualité /prix ou encore sa capacité de personnalisation ».

C’est en cela que chacune de ses collections imaginées pour Dasras se révèle comme une évidence, derrière laquelle se cache pourtant un véritable travail collaboratif entre ébéniste et dessinateur.

On retrouve notamment cette exigence dans la collection Paul, en chêne massif, naturel ou teinté, et aux finitions laquées proposées dans 20 coloris, qui est fabriquée en France à la demande, dans les ateliers Dasras.

S’il y a une chose qui revient sans cesse dans son travail, c’est le façonnage du bois. Et sa curiosité !

Le designer le confirme : il a « des goûts éclectiques ». Avec Dasras, il cherche « l’épure et le bel assemblage », la sublimation, comme la façon de rendre ces meubles le plus fonctionnels possible.

Chez Labarère, un éditeur qui revisite le style historique, il apprécie « l’exubérance des designers du XVIIIème et la recherche de l’élégance de la ligne courbe. »

Ainsi nous comprenons ce que Didier entend lorsqu’il nous confie chercher « le sens » dans la création et aimer « aller chercher de nouvelles problématiques », à travers ses diverses collaborations.