Susanne Nielsen

Susanne Nielsen

Susanne Nielsen est née en 1966 au Danemark.

Installée à Londres pendant de nombreuses années, elle regagne son pays natal en 2009 et fonde « who found Otto », société spécialisée dans les meubles vintage, avant de créer Ebb & Flow.

Ses luminaires sont conçus de sorte que l’on peut les voir de plusieurs manières, selon son propre regard. 

Ses créations sont en verre soufflé bouche en Italie et assemblées à la main au Danemark. 

Susanne ne suit pas nécessairement les tendances mais propose des lampes qui se distinguent par leurs formes et leurs couleurs.

Parfois qualifiées de « vintage », ses créations sont tout à fait caractéristiques et aisément identifiables.

Les créations

En savoir plus

Nous avons rencontré Susanne Nielsen lors de la Clerkenwell design week à Londres en mai 2017

Susanne, pouvez-vous nous parler un peu de votre enfance, de votre jeunesse et de votre formation ?

J'ai grandi au Danemark, à la campagne, dans une famille qui a toujours travaillé à son compte, pas dans le design, cependant. J'ai quitté la maison à l'âge de 20 ans, pour étudier les affaires et les langues à l'université d'Aarhus et au cours des 5 années suivantes, j'ai étudié en Espagne et au Royaume-Uni.

À 25 ans, je suis partie à Londres où j'ai travaillé pour Fruit of the Loom et, plus tard, comme agent pour une entreprise danoise de meubles, Lisbeth Dahl.

Vous avez connu plusieurs vies professionnelles. Qu'est-ce qui vous a amenée à décider de créer EBB & FLOW ?

Vouloir créer ma propre société et ma marque. Je trouvais qu'il y avait un grand manque de beaux éclairages, la plupart de ceux que je voyais étaient très minimalistes, stricts et pas très chaleureux ni élégants.

Avant EBB & FLOW, j'avais créé Who Found Otto, qui travaillait dans le mobilier, le textile et le verre vintage, et à cette époque, nous avons commencé à fabriquer des luminaires dans d’anciennes dames-jeannes, ce fut vraiment le point de départ pour m’orienter vers l’éclairage.

Y a-t-il un événement ou quelque chose en particulier qui donne naissance à une nouvelle création ?

... pas vraiment, c'est souvent l'inspiration de la nature ou le monde des parfums et des bijoux qui me donnent l'idée d'une forme. 
La couleur est une chose très importante pour moi, j'adore travailler sur de belles combinaisons de couleurs et voir comment elles sont traduites par le verre et le cristal.

Quelle est la chose la plus importante au cours de votre processus de création ? 
La fonction ou la forme ? Le matériau ou le dessin ?

La forme vient en premier, puis les défis techniques, et souvent ces défis nous obligent à repenser une forme. 
L’éclairage constitue toujours un défi, du fait qu'il existe un aspect technique important pour les produits.

De quel projet ou collection êtes-vous la plus fière et pour quelle raison ?

Personnellement, la lampe que je préfère est la lampe Futura, c'est très personnel. Pour moi, cette lampe est l'illustration de la femme moderne, une grosse tête bien faite, un joli cou et un derrière arrondi :-)

Auriez-vous quelques secrets de fabrication à nous confier ?

Ahhh, ce serait me raconter. Je pense que la chose la plus importante est de faire confiance à ses propres instincts et de ne pas regarder ce que font les autres. 
J'essaie de suivre cela autant que possible, en ne lisant pas les magazines de déco danois, par exemple :-)