Pierre Dubourg

Pierre Dubourg

Diplômé en 2007 d'un Master en Design, Pierre Dubourg intègre en 2008 le studio Arik Levy à Paris et devient chef de projet en mobilier et design industriel.

Son credo, c'est la simplicité : ses dessins tendent à respecter une logique de fabrication afin d'offrir des produits pérennes et astucieux.

Aujourd'hui, en tant que designer indépendant, il collabore avec des maisons d'édition françaises et mène en parallèle des projets personnels

Les créations

En savoir plus

Pierre Dubourg, un designer discret qui monte, qui monte...

Designer indépendant, collaborant avec HartôVersant Édition, Ulto et co-directeur artistique de Monolithe Édition, Pierre Dubourg trouve dans la simplicité sa marque de fabrique. Ses lignes sont pures, son dessin technique et ses ambitions multiples. Nous avons rencontré le créateur d'objets et de meubles contemporains pour en savoir plus sur cet homme discret qui s'installe sur la scène du design français.

Quand la technique sert l'esthétique 
Lorsqu'on lui demande pourquoi il est devenu designer, Pierre Dubourg nous explique que « ce n'était pas un choix au départ » puisqu'il a suivi des études techniques. Logique pour cet homme originaire de Toulouse, où l'aéronautique est très présente, notamment du fait de l'implantation d'Airbus dans la région.

C'est donc après des études supérieures de mécanique et une fois à la faculté d'Arts appliqués que le designer a compris que c'était l'objet qui le fascinait : « j'aime les objets. Plus qu'un domaine d'application, c'est la création qui me motive, la technique permet quant à elle de me guider, c'est un béquille qui m'a beaucoup aidé ».

Une carrière d'étoile montante
C'est ensuite chez Arik Levy que tout a réellement commencé. Un stage d'abord, puis une mission freelance et finalement six années passées dans le studio de ce designer renommé. C'est là que le designer fait ses armes, mais surtout « apprend et rencontre de nombreuses personnes, aujourd'hui devenues des amis, comme Samuel AccoceberryPiergil Fourquié ou Ionna Vautrin ». Par son exigence, Arik Levy lui a appris « une gymnastique qui [lui] sert toujours aujourd'hui ». C'est d'ailleurs en tant que chef de projet mobilier qu'il a approfondi et développé ses compétences en design produit et industriel.

En 2013, Pierre Dubourg quitte Paris pour prendre son indépendance et rejoindre sa région natale, notamment grâce à Monolithe, alors en cours de création C'est le début d'une collaboration qui perdure aujourd'hui puisque le designer en est le co-directeur artistique. La marque présentera d'ailleurs cette semaine la chaise Eora, fruit de sa collaboration avec un grand nom du design français, Guillaume Delvigne, que nous avions rencontré récemment.

L'enjeu humain : capital pour Pierre Dubourg
HartôY'a pas le feu au lac, Ulto, Versant Édition sont autant de marques avec lesquelles Pierre Dubourg entreprend des projets. Leur point commun ? Des éditeurs français de petite taille, parfaits pour partager et créer. Car s'il y a bien un enjeu que Pierre Dubourg place au premier plan de son travail, c'est le côté humain du design. Son objectif ? « Apporter une réponse simple et lisible en synthétisant la technique et l'esthétique ». Pour y parvenir, il aime partager avec les gens avec qui il monte un projet et c'est la raison majeure qui le pousse à collaborer avec ces entreprises à taille humaine.

D'Ulto à Versant Edition, les projets 2018
Cette année, de nouveaux objets attendus vont être présentés.  Le luminaire Lutz pour Versant Édition (prochainement chez Meubles et Objets), tout d'abord, se décline en lampe de bureau et en liseuse. Raffinée et précieuse, cette lampe évoque avec élégance les années 50 sans trop en faire. Elle sera présentée à Maison & Objet cette semaine.

Dans le sud, ce sera en février (les 1er, 2 et 3), qu'une exposition consacrée au mobilier d’ébéniste d'Ulto verra le jour à Nîmes, dans un hôtel particulier. En plus du banc, c'est la scénographie que le designer a travaillée, avec beaucoup d’enthousiasme. Enfin, un voilier technique, léger et solide, conçu par le designer pour un particulier, prendra le large cet été !



Le bilboquet Bim, un objet nostalgique

Pour clore notre rencontre, nous souhaitions connaître le projet qui avait le plus ému Pierre Dubourg. Il commence par nous confier qu'il « fait abstraction des projets une fois lancés pour avancer sur les objets en création ».

Mais quand même, le Bilboquet Bim, dessiné pour Y'a pas le feu au lac, ne le laisse pas sans émotion : « j'ai trouvé ça génial de dessiner un bilboquet en 2015. Pour moi, c'est un objet que je voyais toujours quand j'étais petit sur les bibliothèques, chez les grands-parents ou dans la famille. Il me rappelle des souvenirs. En le proposant aujourd'hui, je continue un peu l'histoire... »

Propose recueillis par Julie Mallet-Cocoual pour MeublesetObjets
17 janvier 2018