Julie Gaillard

Julie Gaillard

Julie Gaillard détourne les objets pour créer du sens et réinterpréter les moments de vie qui leur sont associés.

A travers ses créations poétiques et légères qui ont une histoire à raconter, la routine du quotidien s'estompe.

Pour Julie Gaillard, les objets sont vivants : ce sont eux qui nous choisissent.

Julie Gaillard a notamment créé deux lignes de meubles contemporains, la collection Liseré et la collection Latitude, de production 100% française, qui conjuguent à merveille les pleins et les vides. Le chêne massif y est associé à des liserés de 20 couleurs vitaminées.

En 2016, Julie Gaillard débute une collaboration avec Matière Grise.

En savoir plus

Julie Gaillard : la poésie de l’asymétrie

« Faire plaisir aux gens est ma plus grande satisfaction ». 
Voilà qui résume bien le travail de Julie Gaillard, designer curieuse et passionnée de meubles poétiques aux accents minimalistes. 
Nous avons rencontré la créatrice pour plonger dans son univers graphique.

Des lettres au design, il n’y a qu’un pas…

Dans sa vie d’avant, après une formation en lettres modernes, Julie Gaillard a travaillé dans de grandes agences de communication en tant que conceptrice. Si la créativité était au cœur de son métier, ce sont les mots qu’elle aimait à assembler à l’époque : elle parle d’ailleurs de ce parcours comme de « son fil rouge dans la création ».

Mais c’est au travers des objets qu’elle a, par la suite, préféré s’exprimer. Elle a donc intégré le GRETA à l’école Boulle, en architecture d’intérieur. C’est là qu’elle commence à dessiner du mobilier pour « s’exprimer dans l’espace ». 
Son déclic ? Découvrir ce « pont qui existe entre ce que racontent les objets et l’humour ». Un pont bien vite mis en forme puisqu’elle auto-édite alors de petits objets fabriqués dans le Jura.


La table Roman : le début d’une carrière

Rapidement, la designer est repérée pour participer aux D’Days et, à cette occasion, elle dessine le chevet Roman, meuble poétique et décalé. 
Il devient tout un symbole pour Julie Gaillard, qui nous confie avoir exprimé à travers cette table asymétrique le fait que « sans la lecture, la vie est bancale ».

C’est lors de son second Maison & Objet que Dasras s’intéresse de près à la créatrice et à cette pièce : la menuiserie mayennaise va relancer l’édition de la table Roman. 
Le début d’une carrière de designer mais aussi d’une étroite collaboration avec Dasras, pour qui elle a dessiné plus de vingt modèles pour sa première collection.

Matières et graphisme : le mariage réussi  

On retrouve beaucoup de bois dans le travail de Julie Gaillard, qui nous confirme aimer ce matériau « pour son toucher » et qu’elle assimile aisément « au voyage au travers ses essences et des valeurs ». 


En créant la collection Liseré, la designer voulait « travailler des lignes intemporelles en chêne clair et jouer le côté asymétrique ». 
Mais aussi aller plus loin dans le façonnage du bois : « j’avais envie de donner un nouvel élan au classique, 
c’est pour cela que j’ai choisi de dessiner un piétement fin et élancé. 
Le liseré apporte quant à lui une touche graphique et féminine, qui souligne la ligne du meuble ».

Un dessin qui fait sa patte et que Julie Gaillard nous explique : « c’est intéressant de donner du rythme au mobilier. Cette dynamique se révèle par exemple sur les plateaux de la collection Flo, aux formes qui s’enchevêtrent, pour apporter du graphisme et de la personnalité. 

Le graphisme a d’ailleurs été le point de départ, mais c’est aussi une façon de permettre aux gens de s’approprier le meuble. »

Voir plus loin que la matière

Loin de se cantonner au travail du bois, Julie Gaillard ne cesse de multiplier les collaborations : de l’architecture d’intérieur à la création de mobilier professionnel pour Cindarella, en passant par une ligne de meubles design pour chats chez Meyou, les sollicitations se comptent en nombre.

Une aubaine pour la designer qui accueille avec enthousiasme l’idée de s’approprier de nouveaux territoires, comme ce fut le cas il y a trois ans, lors de sa rencontre avec Isabelle Mortreuil, fondatrice de Matière Grise.

La marque spécialiste des meubles en acier a fait appel à Julie Gaillard pour « créer une ligne de petit mobilier précieux ».

C’est dans cet esprit que la designer a dessiné la console Halo, premier meuble de la collection. 
« Je souhaitais m’essayer à un autre matériau que le bois. J’ai choisi de travailler le métal mais je l’ai associé au liège car il apporte de la chaleur, en plus d’être écologique ». 

Résultat : une console aux lignes courbes et aux finitions précises qui n'en finit pas de faire parler d’elle.  

Propos recueillis par Julien Mallet-Cocoual
14 octobre 2017